Histoire des Sirènes

Une sirène est une créature mythologique hybride : mi-femme et mi-oiseau ou mi-femme et mi-poisson.

Selon la tradition homérique, les sirènes sont des divinités de la mer qui séjournent à l'entrée du détroit de Messine en Sicile.

Musiciennes dotées d’un talent exceptionnel, elles séduisaient les navigateurs qui, attirés par les accents magiques, de leurs lyres et flûtes perdaient le sens de l’orientation, fracassant leurs bateaux sur les récifs où ils étaient dévorés par ces enchanteresses.

L'origine des sirènes n’est pas claire. Selon la mythologie, elles étaient filles du fleuve Achéloos et de la muse Calliope (ou de Terpsichore, la Muse de la danse). Les Romains racontent d'ailleurs que les sirènes étaient à l'origine des femmes normales, elles auraient été les compagnes de Koré, devenue par la suite "Perséphone", et auraient laissé Hadès l'emmener.

Les sirènes auraient reçu leur forme comme punition pour ce crime et, par la suite, les sirènes, chantaient prophéties et chansons relatives au royaume d'Hadès.

Une autre explication de leur métamorphose en attribue la cause à la colère d'Aphrodite.

La déesse de l'Amour, les affubla de pattes et de plume tout en conservant leur visage de jeunes filles parce qu’elles avaient refusé de donner leur virginité à un Dieu ou à un mortel.

Ces divinités, fluviales à l'origine, étaient très fières de leur voix et défièrent les Muses, filles de Zeus et de Mnémosyne.

Les Muses remportèrent le défi et exigèrent une couronne faite des plumes des sirènes, ce qui les priva du don de voler.

Vaincues, elles se retirèrent sur les côtes d'Italie méridionale.

Elles interviennent dans l'histoire des Argonautes, rapportée par Apollonios de Rhodes.

Alors que l'Argo s'approchait de leurs rochers, Orphée triompha d'elles par la beauté de son chant.

Seul l'un des marins, Boutès préféra la mélodie des sirènes à celle du fils de Calliope.

Il se jeta dans la mer pour rejoindre les enchanteresses, mais fut sauvé par Aphrodite.

De même, Ulysse et ses compagnons parvinrent à résister à leur pouvoir de séduction.

Après avoir été mis en garde par Circé, Ulysse fit en effet couler de la cire dans les oreilles de ses marins pour qu'ils ne puissent pas entendre les sirènes tandis que lui-même se faisait attacher au mât du navire pour pouvoir jouir de leur chant sans se précipiter vers elles malgré la tentation.

Suite à cela, les sirènes se seraient suicidées de dépit en se jetant dans la mer du haut de leur rocher.




29/02/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres